A Bruxelles, il y a des travaux dans la rue.

Du coup on ne voit plus les taxis tourner à vive allure comme s’ils poursuivaient quelqu’individu louche,

la police circuler avec sa sirène de rodéo (en Belgique les sirènes sont très très particulières),

les voitures s’arrêter devant l’hôtel et se faire klaxonner par les taxis tournant à vive allure comme s’ils poursuivaient quelqu’individu louche,

et surtout le camion-poubelle tentant de se frayer un chemin entre les véhicules garés ça et là de façon interdite, son conducteur descendre pour plier tous les rétroviseurs, son acolyte le guider péniblement avec des gestes de chef d’orchestre, jusqu’à ce que Hourrah ! l’obstacle soit passé, que le camion s’ébroue d’un bond en avant pour quitter la rue et que les taxis se remettent à tourner à vive allure comme s’ils poursuivaient et caetera.

4 comments on “quelqu’individu louche (une rue à Bruxelles)
  1. TheCélinette dit :

    J’aime ce petit croquis à la fenêtre, ça me rappelle ce passage d’Amélie Poulain quand elle décrit à l’aveugle le quotidien de la rue;

    Je suis de celles qui pensent qu’il y a de l’intérêt dans la curiosité du quotidien (et parfois de la poésie aussi :)

  2. Midian dit :

    Salut,

    Un petit mot en passant pour te féliciter pour ton site. Du très beau travail !

    Bonne continuation,
    Midian.

  3. Comment ça les sirènes de rodéo! :D

  4. Ty dit :

    j’adore ce texte. Je retrouve la carnetto que j’adore !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>