« Chez Antoine », on a donc appris, en plus de la différence entre cornet et ravier, entre viandelle et fricadelle, et toutes les sortes de sauces, qu’il faut à tout prix :

  • demander la sauce à part
  • s’installer avec sur une terrasse ensoleillée voisine, c’est permis
  • et dire que c’est pour emporter (loin). Sinon, le gentil monsieur (Antoine ? Vraiment ?) ne met pas de chapeau sur le cornet et c’est un vrai parcours de funambule que d’arriver à l’emporter intact jusqu’à la fameuse terrasse !

{Et là, sur l’illustration, vous voyez donc Pauline du polaroidgirl blog et sa jolie famille}

5 comments on “Manger des frites, c’est faire du sport
  1. camo dit :

    haaaaarrrggl, jamais de chapeau sur un cornet de frites, la vapeur va les ramollir

    parole de Belge ;-)

  2. Vanilla dit :

    lol le titre
    jolie illustration

  3. Malorie SARR dit :

    Du sport, c’est sûr!!!!

  4. thierrys76 dit :

    mince pas toujours évident à suivre pour le petit Normand que je suis et pourtant, j’essaye……

  5. &féemère dit :

    Ah ma bonne dame, c’est tout un art de manger des frites, faut pas croire :O

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>