J’ai acheté du lino pour refaire le sol de ma cuisine – certains ont crié au crime en soutenant que ces gravillons coulé dans du béton étaient du dernier kitschichic, mais ils ne vivent pas avec, et je rêve de tommettes, aussi ai-je acheté du lino.
J’ai bien calculé, il m’en fallait 6 paquets façon boites à pizza, je suis donc arrivée avec deux petits cabas recyclables en toile de parachute (des sacs Monop’ donc), repartie avec mes 6 cartons et… ai bien cru ne jamais être capable d’arriver chez moi !
2 comments on “week-end n°487
  1. Luciole dit :

    ça pèse le lino, on dirait pas comme ça, surtout qu'une fois par terre, on ne le porte plus (pensée subtile du jour, de rien :D)
    (Mon lino de cuisine/entrée/salle de bain est imitation petites lames de bois et ça fait très bien son travail !)

  2. Anonymous dit :

    aaaah, gradn souvenir de galère avec l'homme le jour où nous étions allés chez point p en bus.
    On est des malins, on avait prévu un gros sac à dos et un cabas pour transporter… nos briques pour en faire des étagères !
    On en a acheté que 12, se croyant raisonnables. Le trajet jusqu'au bus, c'était le chemin de croix, le dernier escalier, le golgotha !
    ty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>