A Tunis, il y a des portraits géants du président partout. J’imagine la même chose à Paris, et les manifestations que cela génèrerait. La ville est en construction permanente, et sur le bord des autoroutes on peut voir des ânes (et des dromadaires !). J’écarquille les yeux pour tout voir.
2 comments on “week-end n°438
  1. 3pom'! dit :

    Un p'tit dessin de toi avec les yeux équarquillés? hm? Allez steup! ;-)!
    J'adore ce mot "équarquillé"!!!

  2. Meria dit :

    ah oui en effet, ça ferait bizare ^__^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>